Le Tai Ji Quan :

Le Tai Ji Quan (ou Tai Chi Chuan) est à la fois un art martial interne, une technique de santé et un art de vivre.

Il s’inspire des différents arts martiaux chinois, en y intégrant la philosophie taoïste (principe du yin et du yang) et de la médecine traditionnelle chinoise.

Il se caractérise par des mouvements codifiés d’origine martiale effectués avec une lenteur et une grâce cachant aux yeux du novice l’efficacité en combat des pratiquants.

« Tai Ji Quan » peut se traduire par « boxe du faîte suprême », « boxe ultime » ou « boxe de l’ombre ».

Bien qu'étant à l'origine réputé pour son efficacité étonnante en self-défense, il est aujourd'hui essentiellement pratiqué en Chine comme une gymnastique de santé et de longévité propre à améliorer les capacités naturelles de chacun grâce à un travail harmonieux basé sur la libre circulation de l’énergie (Qi). Il implique un travail sur l'énergie interne et non sur la force externe musculaire. Selon un dicton : « Une partie bouge, tout le corps bouge ; une partie s’arrête, tout le corps s’arrête ». Mais l’interne est en perpétuel mouvement.

Le style enseigné au sein du Club Sportif et Artistique de l’Ecole Militaire (CSAEM) est le style CHEN.

Le style de la famille Chen se caractérise par le relâchement, la fluidité des mouvements, leur coordination et l’enracinement. L'énergie provient des pieds, puis elle est dirigée par la taille avant d'être émise par les mains. Il améliore les fonctions vitales et permet, petit à petit, d'expérimenter la circulation énergétique à l'intérieur du corps. Une alternance de mouvements lents et rapides, variant puissance et vitesse, ses postures basses, ses « enroulements de soie » (chan si jin) et ses éclats explosifs (fajing).

La pratique régulière de ces mouvements permet d’apprendre à maîtriser son corps, le détendre, lutter efficacement contre le stress et renforcer son énergie interne et sa puissance. Cet art martial permet de développer la coordination des mouvements, la concentration et la conscience corporelle. L’exercice favorise la coordination neuromusculaire, l’équilibre et renforce progressivement la musculature et l’ossature.

Héritage :

Fondé par Chen Wang Ting au XVIIème siècle, le style Chen fut rendu public grâce à des maîtres tels que Chen Zhao Pi (1883-1972) ou Chen Fa Ke (1887-1957), représentant officiel du style familial à la 17e génération.

Il est le plus ancien et le parent des autres styles traditionnels connus du tai ji chuan (Yang, Wu, Li, Sun, Zhaobao).

 

Dans la lignée du Grand Maître Chen Zheng Lei et du Maître Wang Haï Jun (respectivement 11ème et 12e génération de la famille Chen, disciple du Grand Maître depuis l’âge de 9 ans), la section CSA Taiji, affiliée à la Fédération des Clubs de la Défense (FCD) et la FFK (Fédération Française de Karaté), s’efforce de transmettre leur enseignement. Les cours sont ouverts aux débutants comme aux avancés. Ils offrent un enseignement traditionnel, une mise en condition du corps par des séries de mouvements d’échauffements, d’étirements, d’assouplissements et de renforcement musculaire en intégrant des bases de Kung Fu Wushu.

L'instructeur :

Dominique

Il est ceinture noire 3e dan et diplômé instructeur fédéral, validés par la FFKDA. Il dispose de plus de 30 ans de pratique et suit l’enseignement des Maîtres Wang Haï Jun et Zhang Dong Wu (7e dan Wushu).

Il est certifié instructeur par l'académie du Maître Wang Haï Jun.

Il a auparavant suivi l’enseignement (1997-2010) des Maîtres Zhang Xiao Yan (7 fois championne de Chine Kung-Fu Wushu), et de Wang Wei Go (1985-1999).

La section propose :

Responsable :

Patrick
Tel : 07 81 56 71 92

[email protected]

Horaires :

Mardi :

  • 20h30 - 22h30 (tous niveaux)

Vendredi :

  • 21h00 - 23h00 (avancés)

. Tui shou
. Préparation individuelle grade / D.I.F.
. Applications martiales

Tarifs :

Ministère des Armées :

  • 140 €

Extérieurs :

  • 180 €